Sophie Germain (Paris 1776 – 1831)

 

Sophie Germain, une des premières femmes de science, est née le 1 avril à Paris. 

Pour réaliser ses recherches, elle a été obligée à assumer une fausse identité, à étudier dans des conditions terribles et à travailler dans l’ isolement intellectuel.

Après ne pas pouvoir assister à l’école parce que l’on  n’acceptait pas de femmes, elle s’est inscrite dans l’École Polytechnique de Paris avec le nom d’un  ancien élève.

Quelques professeurs  importants  ont remarqué cette élève et bien qu’ils découvrissent son vrai sexe, ils l’ont protégée.

En 1801, elle a communiqué au mathématicien allemand Carl Gauss quelques résultats intéressants sur la théorie de nombres.

 Très appréciée dans les cercles mathématiques,  en 1816 elle a obtenu un prix par l’Académie des Sciences pour  sa théorie des surfaces élastiques. 

Elle a réalisé des découvertes importantes en théorie des nombres, en physique, mathématiques, acoustique et  élasticité.

Sophie Germain allait recevoir le titre de Docteur Honoris Causa de l’Université de Gottingen, où  Gauss travaillait, mais elle est morte un mois avant la date, le 26 Juin 1831 à Paris, à cause d’ un cancer.

 

Tania